Exhibition

Le génocide des Arméniens et l’œuvre suisse vus par la presse

Raffi Garibian, Irma Cilacian, Sévane Haroutunian, Taline Garibian, Meda Khachatourian


Le génocide des Arméniens et l’œuvre suisse vus par la presse
17 juin 2018   4:00 PM
Parc Trembley
Rue Moillebeau, Genève
Geneva - Switzerland

FRAGMENTS

Le génocide des Arméniens et l’œuvre suisse vus par la presse

EXPOSITION ITINÉRANTE

du 14 avril au 17 juin 2018

Horaires:

Ma-Ve : 16h-18h

Sa-Di : 14h-18h

Entrée libre

Informations: info@fragments.press

À l’occasion de l’inauguration de l’oeuvre « Les Réverbères de la Mémoire » de Melik Ohanian, l’association Fragments propose une exposition qui met en perspective les événements historiques et l’organisation de l’aide suisse.

Entre 1895 et 1925, les journaux romands ont publié plusieurs milliers d’articles sur le sort que connaissent les Arméniens de l’Empire ottoman. Ces articles révèlent l’écho que rencontre le Génocide – qui ne porte évidemment pas encore ce nom – depuis les premiers massacres perpétrés par le Sultan Abdul Hamid II jusqu’au traitement de la question arménienne lors des Traités de la fin de la première guerre. Au fil des dépêches d’agences, des chroniques de journalistes ou des comptes rendus des témoins sur place, il est possible de suivre le déroulement des faits, la mécanique des massacres et les jeux de pouvoir entretenus par les Puissances. Parallèlement, l’aide suisse se met en place et les journaux relaient largement les appels à l’aide et font état des différentes initiatives mises en place. Ce sont ces récits journalistiques que l’exposition Fragments souhaite restituer.

Un important travail de recherche documentaire a permis de sélectionner une trentaine d’articles tirés de cinq quotidiens représentant différentes tendances politiques : le Journal de Genève, la Gazette de Lausanne, L’Express, L’Impartial et La Sentinelle. Chacun de ces articles, qui sont parfois très brefs ou au contraire enrichis de nombreux détails, rapporte un fragment des événements qui se produisent en Turquie pendant la Première Guerre mondiale. Si aucun ne délivre une vision globale ou panoramique du drame qui se joue alors, leur lecture permet néanmoins de saisir l’histoire à un niveau « micro ». Ici ou là, on perçoit déjà les grands enjeux de l’extermination des Arméniens.

En proposant une lecture du génocide des Arméniens à travers les sources suisses romandes, l’exposition Fragments permet d’une part de montrer que ce génocide, encore nié par les autorités du pays qui en est responsable, est largement connu et exposé au moment même de son exécution et d’autre part, de rappeler le vaste élan de solidarité que cette tragédie a suscité en Suisse et notamment à Genève. Fragments souhaite montrer que ces événements s’étant déroulé il y a un siècle à plus de deux mille kilomètres peuvent être appréhendés aussi à partir d’une perspective locale et ce d’autant plus que leur portée raisonne ici même aujourd’hui encore.

Comité d’exposition :

Raffi Garibian, Irma Cilacian, Sévane Haroutunian, Taline Garibian, Meda Khachatourian

L’exposition peut également être visitée en dehors des horaires d’ouverture sur rendez-vous pour les groupes et les classes.

À l’occasion de la Nuit des Musées, le samedi 26 mai, l’exposition est ouverte jusqu’à 23h.




Back to the calendar